Vidéo – Besoins nutritionnels des volailles en croissance

Cette conférence a été initialement présentée lors de la « Journée technique Dr Bassecour » du 23 octobre 2021. C’était pendant l’exposition avicole apicole de Limoges.

Cliquez sur le lien YouTube pour visionner la présentation complète.

 

Écrit par le Dr. Alexis Kiers vétérinaire *

Révision le 18 novembre 2021

Un jabot bien plein est un signe positif de bonne prise d’aliment les premières 24h

Un jabot bien plein est un signe positif de bonne prise d’aliment les premières 24h

© A. Kiers – Dr Bassecour vétérinaire

Besoins nutritionnels des volailles en croissance


« Que ton alimentation soit ta première médecine », disait déjà Hippocrate, un médecin grec de l’antiquité il y a plus de 2500 ans.
Après avoir définis les besoins nutritionnels des volailles en croissance, le docteur vétérinaire Alexis Kiers explique en vidéo l’importance et l’utilité des nutriments nécessaires (eau, énergie, protéine, acides aminés, minéraux, oligo-élément et vitamines) et détaille l’importance de l’équilibre calcium / phosphore / vitamine D3 et pourquoi il faut favoriser une alimentation très précoce.

Pour visionner la présentation complète, cliquer sur le lien YouTube.

Rachitisme (carence en calcium, phosphore ou vitamine D3) sur des cailles de 9 semaines

Rachitisme (carence en calcium, phosphore ou vitamine D3) sur des cailles de 9 semaines.
© A. Kiers – Dr Bassecour vétérinaire

Conseil N°1 : formuler une alimentation couvrant les besoins nutritionnels et qui n’a pas besoin de révision

Pour apporter tous les nutriments nécessaires à la croissance des volailles élevées à la maison, on a le choix entre la simplicité d’un aliment complet et la complexité d’une alimentation maison.

La simplicité consiste à donner un aliment complet du commerce. Il faut pour cela, d’une part, connaître les besoins nutritionnels des volailles, lesquels changent en fonction de l’âge des animaux et d’autre part savoir lire et comprendre l’étiquette du sac d’aliment. La complexité signifie faire soi-même la ration des volailles. Cela implique d’avoir la connaissance de la valeur alimentaire de chaque matière première (blé, mais, pois…) et de s’assurer que ces matières premières ne soient pas contaminés par des mycotoxine (moisissures). De plus, il faut connaître les nutriments essentiels à ajouter à la ration (vitamines, oligoéléments et acides aminés) pour l’« équilibrer ».

Pour comparer les deux choix il faut aussi voir l’aspect économique. En effet, nourrir ses animaux avec un aliment complet, est en général plus coûteux que de faire une formulation « maison ». Dans tous les cas, pour préserver la santé des volailles, l’objectif à poursuivre est de donner une alimentation (complet ou mélange) correspondant à leurs besoins nutritionnels et essayer de s’y tenir en la changeant le moins possible.

Conseil N°2 : équilibrer calcium, phosphore et vitamine D3

Les animaux en croissance ont une alimentation un peu plus compliqué car leurs besoins changent souvent, et notamment l’équilibre calcium, phosphore, vitamine D3 nécessaire pour la croissance osseuse.

Conseil N° 3 : favoriser une alimentation précoce

Dès l’éclosion des poussins, il faut bien couvrir les besoins nutritionnels des volailles pour assurer une croissance optimale du système immunitaire et digestif. La température du sol, la disponibilité de l’aliment et de l’eau et le nombre d’heures de lumière par jour sont les conditions à maîtriser afin de créer un environnement confortable pour assurer un bon démarrage des poussins.

L’objectif est que les animaux mangent le plus vite possible pour avoir un test du jabot à 24h de 100%. Le test du jabot est très simple à réaliser : il suffit de tenir le poussin dans les mains et de sentir délicatement le jabot rempli de nourriture. 24h après leur arrivée, tous les poussins doivent avoir le jabot plein.

Vous cherchez une source fiable d’informations sur la santé des volailles?

Suivez-nous sur Facebook et “likez” notre page

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter

Ainsi, vous serez à jour sur l’actualité en santé des volailles et vous bénéficierez d’articles publiés par nos vétérinaires.

* Information sur l’auteur

Alexis Kiers est le fondateur de Dr Bassecour vétérinaire. Il a consacré la majeure partie de sa carrière à la médecine des volailles.